Mercredi 8 Septembre, le Syndicat National de l’Edition Phonographique (SNEP) a, encore une fois, fait preuve, de « mesure » et de « recul » dans son analyse de l’évolution du marché de la musique. Selon lui, la poursuite de la chute des ventes de CD et l’augmentation, qu’il estime trop modérée, des ventes de musique numérique (3%) n’a qu’une seule et unique cause: le piratage. Voir la suite.