Mardi 6 octobre Microsoft a proposé avec champagne et cotillons le Windows phone. Tadam. Et le public médusé :

– Microsoft propose un téléphone ???? whouaaaaaaaaaa !!!!!!

– Ha non, il s’agit de terminaux de constructeurs traditionnels

L’ambiance descend d’un cran !

La révolution n’est donc pas dans le contenant mais dans le contenu ? Quelle potion va-t-on bien nous proposer pour embellir notre quotidien ?

Ce que Microsoft présente comme une nouvelle expérience c’est un OS 6.0 retouché et baptisé pour l’occasion 6.5. Mais attention il ne faut plus parler d’OS. Microsoft ne propose pas un vulgaire logiciel, mais un environnement.

– Ho ! Ho ! Mais qu’elle est cette merveille ?

– Et bien, un accès aux réseaux sociaux (Facebook quand même !!!!!), une boutique d’applications et quelques autres joyeusetés…. déjà vues !

Hop on dévale les escaliers, cette fois c’est fait on est au niveau du sol !

Est-il nécessaire d’ajouter qu’avec Windows 6.5 les portables sont enfin tactiles (vraiment tactiles : multitouches, etc…). Ce qui signifie en gros qu’ils peuvent faire ce que les autres font depuis longtemps y compris les OS propriétaires des constructeurs qui accueillent aujourd’hui en grande pompe Windows mobile 6.5.

Bref, le Windows phone nous parait plus proche de la poudre de perlinpinpin « surmarkettée » que d’un réel événement !

En fait ce que Microsoft a célébré le 6 octobre ce n’est rien d’autres que sa capacité à faire ce que les autres font depuis un petit moment déjà.

On attend windows 7, pour ressortir le champagne en espérant que cette fois il ne tiédira pas trop vite !